GERSEEThèmes de recherche Réseaux hydrographiques, crues soudaines et risque inondation Afficher le menu principal

Réseaux hydrographiques, crues soudaines et risque inondation

Enjeux

Les inondations liées aux crues soudaines des petits cours d’eau ou aux crues éclair méditerranéennes représentent un enjeu majeur sur notre territoire.  Ces crues menacent la quasi-totalité des espaces urbanisés, et leur gestion reste encore à améliorer. Ces crues ont été identifiées comme l’un des principaux enjeux du plan « submersions rapides » du Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer. L’amélioration des méthodes de prévision constitue l’une des avancées les plus attendues pour réduire les effets de ces crues, notamment dans un contexte de changement climatique qui risque d’une part de modifier leur fréquence d’occurrence, et d’autre part de réduire notablement l’efficacité des autres moyens de prévention.

Objectifs scientifiques

Les principaux objectifs scientifiques de cette thématique sont actuellement les suivants:

- Développement des méthodes d’observation et des bases de données sur les crues soudaines avec des développements méthodologiques, voire théoriques, sur l’estimation post-crue des débits pour des écoulements à forte vitesse.

- Amélioration des modèles pluie-débit distribués applicables en contexte non jaugé, notamment pour une meilleure prise en compte de la variabilité spatiale de la pluie, ainsi qu’une meilleure représentation du transfert dans ces modèles.

- Développement de méthodes pour la prévision immédiate des crues soudaines et de leurs impacts (coupures de routes, inondation de zones habitées, etc.. ).

 

Modélisation simplifiée de la relation débit-impacts sur les petits cours d’eau (Le Bihan et al., 2017).

 

Contenu des recherches et partenariats

L’équipe « Réseaux hydrographiques, crues soudaines et risque inondation » du LEE conduit des recherches originales sur les phénomènes de crues soudaines depuis une dizaine d’années. Elle s’est spécialisée dans l’observation, la compréhension, l’évaluation et la prévision de ces phénomènes. Les activités de l’équipe couvrent un large champ comprenant : la documentation et l’analyse hydrologique d’épisodes de crues majeures (Gard 2008, Var 2010, Sicile 2012, Nancy 2013, Pyrénées 2013, Hérault-Gard 2014, Alpes Maritimes 2015), les méthodes d’analyse fréquentielle, l’analyse de la variabilité de la pluie et de ses effets hydrologiques, la modélisation pluie-débit distribuée, et le développement d’outils de surveillance et prévision immédiate de ces crues intégrant l’estimation des impacts.

Ces recherches sont développées en partenariat avec le Cerema, l’Ecole des Mines d’Alès, Hydrosciences Montpellier, l’Inra de Montpellier, Irstea, le LTHE, Météo France et  l’Université de Besançon en France, ainsi que plusieurs partenariats étrangers (CNR-IRPI, HR Wallingford,  ..) 

Les travaux s’appuient également sur la participation de l’équipe à l’OHMCV (Observatoire Hydro Météorologique Cévennes Vivarais) au sein duquel  elle coordonne les activités relatives aux enquêtes hydrologiques post-événements, ainsi qu’au programme de recherche HyMeX (2010-2020) sur les phénomènes extrêmes associés au cycle de l’eau en Méditerranée.

Les compétences scientifiques et techniques de l'équipe sont reconnues au niveau national et international,  en raison notamment de sa participation à plusieurs projets Européens (FP6 Floodsite, FP7 Hydrate) et de la coordination de deux projets ANR (PreDiFlood, 2009-2012 ; PICS, en cours).

Comparaison des débits des dernières crues éclair majeures en France avec la courbe enveloppe Européenne des débits (EU FP7 Hydrate).